Les contrôles passagers et de bagage avant vol

contrôles passagers et de bagage avant vol

La sécurité ne concerne pas uniquement les parties techniques de l’avion avant de décoller. En effet, chaque individu à bord d’un avion peut présenter une menace de la sécurité de tous, d’où la nécessité de faire un contrôle. Il s’agit de vérifier si la personne n’est pas en possession d’un objet dangereux pour le public.

Principe

Pour expliquer d’une manière simplifiée, avant d’embarquer dans un bol, chaque passager passe par un contrôle de sécurité. Comme mentionné, cela permet d’éviter toute intrusion et menace dangereuse pour les autres passagers. Ce contrôle est réglementé par un arrêté ministériel sorti en 2013. Le même arrêté réglemente également les équipements de détection qu’on peut utiliser lors de ces inspections.

De plus, ces équipements doivent être aux normes et de bonne qualité afin d’assurer une bonne sécurité. Il est recommandé de faire appel à des professionnels comme sur al-tronic.be pour être sûr d’avoir de bons équipements. D’ailleurs, c’est le cas dans tous les aéroports. D’autant plus que ce n’est pas n’importe qui, qui peut procéder au contrôle. Il faut être qualifié pour cela.

Pour citer quelques exemples d’équipements utilisés pour le contrôle, il y a les équipements pour détecter les métaux. C’est le plus connu. Il y a également le système de détection d’explosif ou de traces d’explosif. Sans oublier le scanner de sûreté ainsi que l’analyseur de chaussure, etc.

Déroulement du contrôle

Il importe de faire un petit rappel sur le déroulement du contrôle des passagers et des bagages à l’aéroport. Cela se passe avant d’embarquer. D’abord, il faut se rendre au poste d’inspection filtrage une fois des bagages en soute enregistrés. Pendant ce temps, il faut présenter la carte d’embarquement et une pièce d’identité à l’agent d’embarquement.

L’étape suivante consiste à passer sous le portique, mais avant cela, il faut déposer et classer les objets dans des paniers indiqués. Tout doit passer sous le portique et généralement, il s’agit de détecter tous les objets métalliques dangereux ou pas. C’est pour cette raison qu’il faut enlever la montre, la ceinture,…

De ce fait, après s’être débarrassé des objets métalliques et passés le portique, si celui-ci déclenche une alarme, on doit passer par une palpation. Cependant, il faut noter que même si l’alarme ne se déclenche pas, on peut tout de même subir une fouille approfondie. Cela se fait par des agents de sécurité.

Quelques conseils précieux

On l’aura compris, le contrôle de sûreté peut prendre du temps dans certains cas. Il est donc astucieux de se préparer à l’avance afin de gagner du temps. On peut par exemple séparer certains objets du bagage à main. Concrètement, mettre les produits liquides dans un sac plastique transparent. Présenter également séparément l’ordinateur ainsi que la veste, mais ne pas mettre dans le bagage à main lors du contrôle.

Par ailleurs, pour éviter les palpations, il faut bien prendre le temps de vérifier qu’on a retiré tous les objets métalliques de ses vêtements. Notamment la ceinture et les éventuelles bouteilles. Ne pas oublier de bien vider les poches des pièces de monnaie et du téléphone portable.